MUSICIENS ET INTERPRETES INVITÉS AU COURS DE L'HISTOIRE DU FESTIVAL 
(par ordre alphabétique)


 
 
 

Hortense Beaucour, violoncelle et violoncelle piccolo

Hortense Beaucour débute le violoncelle à l'âge de 10 ans avec Nelly Pasquier.
Après avoir travaillé avec Philippe Bary et obtenu un 1er prix de violoncelle et de musique de chambre du conservatoire du 12ème ardt de Paris elle est admise à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de Daniel Grosgurin en violoncelle et de Guy-Michel Caillat en musique de chambre où elle obtient un premier prix de Perfectionnement.

Par la suite, elle entreprend une formation  en violoncelle baroque et violoncelle piccolo auprès de Philippe Foulon.

Cette formation lui permet d’alterner avec beaucoup de plaisir des concerts sur ses trois violoncelles : moderne, baroque ou piccolo.

Elle se produit avec l’orchestre de la Chorale Syrinx, dirigé par Pierre Adam, ou l’Ensemble Orchestral des Hauts de Seine, que dirige Laurent Brack. 

Elle est à l’origine de la création du quatuor à cordes Résonances, qui a été en résidence au lycée Léonard de Vinci de Levallois.

Actuellement elle  et fait partie de l’ensemble baroque  « Les Esquisses ». 

Hortense Beaucour est professeur de violoncelle et musique de chambre au CRD d’Argenteuil et au CRC de Colombes, ainsi qu’à l’Académie Internationale de Musique et de Danse de Mende en Lozère, directrice artistique Elsa Centurelli.

Elle joue un violoncelle moderne de Eero Hahhti, un violoncelle baroque et un violoncelle piccolo de Robin Lyon.


Barbara Deheul, comédienne

Au cours de sa carrière dans l’éducation, Barbara Deheul a longtemps partagé sa passion du théâtre eau sein du système scolaire. Tout en encadrant un atelier avec des lycéens et un comédien professionnel, elle se forme dans des ateliers-théâtre, notamment avec le Théâtre Charnière à Amiens. Sa rencontre avec  Katharina Crespo lui permet de réaliser un rêve ancien en créant une  véritable troupe réunissant des gens passionnés de théâtre, amoureux de beaux textes et amateurs ayant soif d'apprendre et envie de grandir. Au sein de la troupe « les Embarqués », elle a participé sous la direction de Katharina Crespo à la production de plusieurs pièces « les Estivants" de Maxime Gorki et « Momo » de Michaël Ende et « Lapin Lapin » de Coline Serreau.

Chloé Ducray, harpe

Née en décembre 1986, Chloé Ducray  débute la harpe à 9 ans sur un coup de cœur, et suit l’enseignement éclairé de Béatrice Guillermin. Lauréate à  l’âge de 16 ans de la bourse du Lyceum Club, elle entre, en 2007, au Conservatoire National  Supérieur de Musique de Paris dans la classe d’Isabelle Moretti et Geneviève Letang.
Chambriste passionnée, elle fonde, en 2008, l’ensemble Octalys, octuor à géométrie variable qui remporte le second prix du Concours Européen de Musique de Chambre de la FNAPEC 2010 (bourse Selmer). Après l’obtention de son Master en juin 2012, elle diversifie son activité et se produit en tant que soliste en France, en Belgique et au Japon, accompagnée notamment par l’Orchestre de l’Opéra de Rouen en tournée durant toute la saison 2106/2017, et par le Secession Orchestra à l’auditorium du Louvre en novembre 2017.  Elle s’investit dans des formations telles que le duo avec voix, avec flûte ou même avec clarinette basse, le trio flûte alto et harpe, le quintette français et le septuor, où elle interprète un répertoire très souvent pianistique qu'elle réinvente pour son instrument. Elle enregistre en janvier 2016 pour le label « Les belles écouteuses » un premier disque autour de ses transcriptions des Lieder de Schubert et Schumann avec le baryton Sydney Fierro.
Invitée par les plus grands orchestres nationaux, et membre de nombreux ensembles indépendants (Du Bout des doigts, Les frivolités parisiennes, Café Europa...) elle continue de s'enrichir au contact de ses pairs pour défendre des projets qui sortent des sentiers battus. 



Béatrice Ernwein, violon
 

Née à Strasbourg, Béatrice ERNWEIN a effectué ses études musicales au Conservatoire National de Région de Strasbourg (médailles d'or de violon, formation musicale, musiquede chambre et déchiffrage), puis se perfectionne en région parisienne avec Liliane Rossi,à l'Ecole Nationale de Musique et de Danse de Meudon membre de l'Orchestre Nationalde France et enfin à Genève au Conservatoire Supérieur dans la classe de Jean PierreWallez où elle obtient son 1er prix de Virtuosité. Elle est également titulaire du Diplôme d'Etat de violon.
Elle a joué au sein d'orchestres prestigieux (Orchestre National de France, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre National de Lyon,...) etse produit régulièrement au sein de formations de musique de chambre (duo, trio) aussi bien sur violon moderne que sur instrument d'époque.
Elle enseigne actuellement le violon au CRR d’Amiens ainsi qu'à l'Académie Internationale de musique et de danse de Lozère chaque été.



Guillaume Hodeau, bandonéoniste et accordéoniste

Guillaume Hodeau a fait ses études musicales au Conservatoire de Marseille où il a obtenu un
premier prix en accordéon à l’âge de 15 ans. Il a ensuite été admis à la prestigieuse université
de Détroit-Michigan aux Etats-Unis où il a suivi un enseignement supérieur pendant trois
années et s’est produit dans de nombreux festivals, notamment à Columbus, Cleveland et
Détroit. Passionné par le bandonéon, il intègre en 2000 la classe de Juan Jose Mosalini qui lui
transmettra les secrets bien gardés du tango. Grâce aux précieux conseils du maître argentin,
Guillaume a pu se distinguer lors de plusieurs concours internationaux et a notamment
remporté le Piazzolla Music Award en Italie.
Invité à se produire sur les plus belles scènes européennes, Guillaume Hodeau propose des
programmes variés en tant que soliste aussi bien lors de créations contemporaines que de
festivals de musique classique ou du monde. Musicien aux multiples facettes, il a joué au Blue
Note Jazz Club de Milan, au théâtre Royal de Namur, au festival Virtuosi de Recife au Brésil, à
l’Abbaye de l’Epau, à l’Ircam... Il s’est fait entendre avec l’orchestre Colonne, l’ensemble
Stringendo, le Aarhus Sinfonietta au Danemark.
A l’origine de nombreux projets artistiques, il a notamment enregistré deux albums consacrés à
Astor Piazzolla pour le label Aeon/Harmonia Mundi et un disque en duo avec le saxophoniste
Ronan Baudry dans un programme intitulé Tango at Night à l’issue d’une tournée de 250
concerts. Parmi ses plus récents projets, il enregistre un CD avec le violoncelliste David
Louwerse en 2017 dans le programme Barocco Tango.
En 2016, il participe à la création de l'opéra L'Ombre de Venceslao de Martin Matalon mis en
scène par Jorge Lavelli. Une tournée de deux années est prévue dans les opéras de Rennes,
Avignon, Toulouse, Montpellier, Marseille, Clermont-Ferrand, Toulon, Reims et
Bordeaux. Martin Matalon a été nommé aux Victoires de la Musique pour cet opéra en 2017.
Passionné de pédagogie, Guillaume enseigne l’accordéon au Conservatoire Régional de
Cergy-Pontoise ainsi que le bandonéon au Conservatoire d’Evreux. En 2011, il crée la
collection pédagogique Le Petit Accordéoniste avec l’objectif de moderniser l’apprentissage de
cet instrument
.

Ondrej Jaluvka, théorbe


Né en Tchéquie, Ondrej Jaluvka commence très jeune à étudier la musique et pratiquer la guitare. Il est
diplômé de l’université de Palacky à Olamouc. Il découvre la musique ancienne et le luth qu’il étudie
avec Rolf Lislevand puis avec Eugène Ferré au conservatoire supérieur de Lyon. Interprète, compositeur
et improvisateur, il a donné des concerts en Espagne, Italie, Allemagne et Palestine... et participé à des
enregistrements avec Amandine Beyer, Paul Agnew, Gabriel Garrido...
Enseignant des master-classes de Luth, menant un projet de heavy-metal et composant des chansons pour
divers artistes de musique populaire, c’est un musicien éclectique, sans cesse à la recherche de nouveaux
horizons musicaux. La sensibilité de son jeu laisse émerger les parfums du folklore morave qui inspire
avec bonheur son approche de la musique.


Bernard Mathern, violon

Bernard Mathern obtient en 1970 un premier prix de violon et de musique de chambre au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris et l’année suivante la première médaille de solfège spécialisé.
Il est également titulaire des CA de violon et de musique de chambre.
Durant ses années de formation, il obtient avec succès le Premier Prix du concours international des jeunes solistes à LAUSANNE en 1969, en 1970 le Premier prix du concours international de Colmar et est finaliste du concours international de MUNICH la même année.
Violoniste à l’Opéra de Paris dès 1970, il effectue de nombreuses tournées avec des orchestres de chambre tel que l’Ensemble Instrumental de France.
Il fut tour à tour violon solo de l’Orchestre de Nice, de l’Orchestre Régional d’Auvergne, de l’Orchestre de Chambéry et de la Savoie, de l’Orchestre Colonne et du Théâtre des Arts à Rouen, ainsi que de l’Ensemble Orchestral de Normandie.
En parallèle, il enseigne le violon à l’Ecole Normale de musique à Paris et à partir de 1984, il devient professeur au conservatoire régional de Rouen de violon et musique de chambre. Poste qu’il occupe toujours.
Il participe à la création du Trio Cappa en 1991, trio à cordes qui remet à l’honneur des musiciens français tels que Boely, Cras…
Il  occupe également le poste de violon solo de l’orchestre de l’Université Paris Sorbonne à partir de 1993 jusqu’à la fin des années 90 et assure en même temps le poste de répétiteur de l’orchestre.
Il prend la direction de l’orchestre de l’école nationale de musique du Havre entre 1996 et 2001. Il crée une saison musicale de cinq concerts durant l’année scolaire, l’orchestre associant des élèves et des musiciens professionnels. Chaque concert est construit autour d’un thème central Musique Espagnole, Musique Française, le Groupe des Six…
Il continue aujourd’hui ses activités d’enseignant et  de musicien chambriste dans diverses formations de musique de chambre en France comme à l’étranger.


Amandine Menuge, violoncelle baroque 

Etudiante au Conservatoire Royal de Buxelles dans la classe de violoncelle baroque d’Hervé Douchy puis au Conservatoire Royal de La Haye dans la classe de Lucia Swarts, Amandine Menuge a aussi rencontré Alain de Rijckere, Mira Glodeanu, Jean Tubéry, Frédérick Haas. Elle s'est produite en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Suisse, en Irlande, en Angleterre, en Roumanie, en Allemagne et en Espagne avec entre autres Fernanda Romila, Jorge Lopez Escribano, Elisabeth Joyé, Jaap Schröder et Bruno Cocset. Elle a participé à des projets sous la direction de Frederick Haas, Guy Van Waas, Hervé Niquet et Kenneth Montgomery. Elle a participé à une session avec le jeune orchestre de l’Abbaye aux Dames de Saintes sous la direction d’Hervé Niquet. En mai 2017 elle participe à une tournée aux Pays-Bas avec l’Orchestra of the Eighteenth Century et le département de musique ancienne du Conservatoire Royal de La Haye sous la direction de Kenneth Montgomery. En 2016 elle créait son propre ensemble Propitia Sydera. En septembre 2018 elle a enregistré avec le Jeune Orchestre de l’Abbaye aux Dames avec le violoncelliste Raphaël Pidoux. Actuellement elle poursuit un cursus en master à l’université de Poitiers et se perfectionne avec David Simpson au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris.


Caroline Menuge, violon

C'est à l'âge de 4 ans que Caroline commence le violon. Bercée par la musique baroque, elle grandit en Normandie au sein d'une famille de musiciens et de facteurs d’instruments. Elle joue notamment avec Amandine Beyer, puis avec Giovanni Antonini et Diego Fasolis, pour une tournée Universal Music dans laquelle Cécilia Bartoli interprète Norma. Elle enregistre avec Scherzi Musicali Petits Motets de Fiocco, oeuvre récompensée par un "Diapason Découverte". Appelée ensuite par l’orchestre baroque de l’Opéra de Zurich, elle enregistre avec Scintilla des airs de Mozart interprétés par Juan Diego Florez (Sony). La compagnie La Fura Dels Baus de Barcelone l’a récemment invitée pour Free Bach 212, une nouvelle approche du violon baroque qui lui permet de toucher d’un plus près cette possible fusion entre musique, danse et théâtre. 


Jean-Pierre Menuge, flûte à bec

Une  passion de toujours pour la musique baroque, la flûte à bec et la facture de clavecin l'a conduit en France, en Angleterre, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Suisse, en Pologne, en Hongrie, en Roumanie... pour de nombreux concerts, récitals, stages d'interprétation ou enregistrements, entre autres pour le cinéma (“George Dandin”, "Louis, Enfant Roi" de  Roger Planchon) ou encore musique de scène comme celle du spectacle “les Dix Commandements” de Robert Hossein. Il s'est produit aux côtés de très nombreux musiciens dont certains aussi prestigieux que James Bowman ou Jaap Schröder. Il est professeur honoris causa du Conservatoire Frédéric Chopin de Cracovie et a été régulièrement invité dans la Saison de la Philharmonie de cette ville. Il est par ailleurs directeur artistique de plusieurs programmations en France: Musiques en Ecrins dans les Hautes Alpes, Baroque en Forez et les Heures Musicales de la Vallée de la Bresle en Normandie/Picardie.



Gabriele Natilla, guitare
 

Gabriele Natilla est né à Tarante (Italie du sud) en 1972 et a obtenu le diplôme en guitare du Conservatoire National de Monopoli-Bari au plus haut degré en 1994. Il a en suite suivi les cours de Flavio Cucchi à Florence et ceux d’Oscar Ghiglia à l’Académie Chigiana de Sienne. Installé depuis 1995 à Paris, il a étudié à l’Ecole Normale de Musique en remportant le Diplôme Supérieur d'exécution sous le guide d’Alberto Ponce. Il a étudié la musique ancienne aux séminaires d’été de Valtice en République Tchèque. En parallèle avec les études musicales, il a obtenu un Master 2 cum laude en Sciences de la Communication de l’Université de Sienne (avec une thèse sur l’humour juif).
Il a reçu des prix dans plusieurs concours internationaux. Parmi d’autres: "Paolo Barsacchi" (Viareggio, Italie, 1995); Chitarrissima (Saluzzo, Italie, 1995); Ile-de-France (Paris, 1996); Miedzynarodowy Festiwal Muzyki Gitarowej (Cracovie, Pologne, 1997); Japan Chamber Music Academy (Nagoya, Japon, 2000); Toppan Hall (Tokyo, 2000); “Mauro Giuliani” (Bari, Italie, 2001). Il a tenu des concerts dans une dizaine de pays européens, en Israël, au Maroc, aux Etats-Unis, en Russie, en Corée et au Japon.
En 2005 il a enregistré au Japon le Cd “Passeggiate” avec de la musique italienne du passé pour guitare seule. En 2010 il est sorti en Corée son enregistrement des 25 études, op. 60 de Matteo Carcassi et en 2011 le CD live d’un concert à Séoul.
Invité à plusieurs reprises par la radiotélévision japonaise NHK, a tenu des masterclasses entre autres à l’académie de musique de Plovdiv (Bulgarie) et au conservatoire de Prague.
Titulaire du Certificat d’Aptitude, il est professeur de guitare au Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Argenteuil (95).


Brigitte Rey, piano

Diplômée du conservatoire d'Amiens puis de l'Ecole Normale de Musique de
Paris, elle obtient le certificat d'aptitude à l'enseignement du piano. Professeur dans
l'Est de la France, elle va recueillir les conseils du pianiste russe Vitaly Margulis à
Freiburg avant d'aller se perfectionner à la Musik Hochschule de Bâle en Suisse
dans la classe du pianiste autrichien Peter Effer. Elle joue en soliste avec l'orchestre
symphonique (5eme concerto de Beethoven,3ème de Prokofiev),pratique la
musique de chambre avec ses collègues(lauréate du concours international de
Lugano en duos de paino). Elle s'intéresse à la psychologie de l'enfant et entreprend
des études universitaires jusqu'a l'obtention du D.E.S.S,diplôme d'études
supérieures spécialisées en psychologie clinique et pathologique. Elle a animé
pendant 4 ans un atelier à l'hôpital de Beauvais auprès de patients atteints de
maladies neuro-dégénératives.

Anne Rich, chant

Anne Rich a étudié le chant au CNSM de Paris et a ensuite rejoint le chœur de l'opéra.
Elle s'est produite dans plusieurs récitals en France,en Suisse et en Allemagne en interprétant
 R.Strauss, G.Mahler, R.Wagner, G.Puccini.....Elle a aussi travaillé avec Jean-Louis Barrault au Théâtre du
Rond-Ppoint,notamment dans"les oiseaux" d'Aristophane.
Parallèlement, elle a été professeure de chant en conservatoire de la Région parisienne.

Pascal Rich, chant 

Pascal Rich a chanté C. Monteverdi, H.Purcell, J.S.Bach, M. Haydn, W A Mozart, A. Copland, P. Ramirez... comme soliste avec différents chœurs de région parisienne et le chœur départemental de l'Oise.
Il est interprète de mélodies françaises(G.Fauré, E.Chausson, H.Duparc...) et de cycles de lieder de  R. Schumann et F. Schubert.
Avec son épouse Anne Rich, il complète parfois leurs récitals en duos.

Virginie Robilliard, violon

Brillante Lauréate à 17 ans du Grand Concours International de violon Long-Thibaud,
diplômée de la Juilliard School à New York chez Dorothy Delay, Virginie Robilliard poursuit une carrière de soliste internationale qui l’amène à se produire dans des salles prestigieuses sous la direction de chefs d’orchestre tels que : Yuri Temirkanov, Raymond Leppard, Sergiu Comissiona, Pierre Dervaux, Stanislaw Skrowaczewsky, Yutaka Sado,
Fabio Mechetti, entres autres.
A 19 ans elle fait ses débuts à New York dans le 2e concerto de Bartòk à Avery Fisher Hall, concert unanimement reconnu par la presse The New York Times.
Parallèlement à sa carrière de soliste, Virginie est passionnée par l’enseignement et vient d’être nommée professeur à la Haute Ecole de Musique de Lausanne.
Musicienne complète, elle improvise également et s’intéresse aux musiques du monde qu’elle interprète souvent lors de ses tournées avec des musiciens de toutes nationalités.
Virginie Robilliard joue sur un splendide Jean-Baptiste Vuillaume de 1869.
 

Fernanda Romila, clavecin (Bucarest)

Fernanda Romila est née à Bucarest (Roumanie) et obtient les diplômes supérieurs pour la composition et l’orgue au Conservatoire National Supérieur de Bucarest. Elle a étudié le clavecin au Conservatoire Royal de Bruxelles avec Frédérick Haas et obtenu un Prix à la Musikhochschule de Brème. Elle a reçu les précieux enseignements de musiciens aussi renommés que Jordi Savall, Pierre Hantaï, Nicholas Parle, Marten Root, etc... Fernanda Romila a collaboré avec plusieurs ensembles de musique baroque en Roumanie mais aussi en France, en Allemagne, en Angleterre. Elle a enregistré en Belgique un CD en création mondiale des sonates pour clavecin avec violon et basse ad libitum par P.J. Vandenbosch (Anvers XVIIIe). Sa thèse de doctorat ”La littérature pour clavecin avec accompagnement ad libitum du XVIIIeme siècle”a été recompensée par une distinction summa cum laudae. Elle est maître de conférence à l’Université “Spiru Haret” de Bucarest.

Caroline Tref, violoncelle


Caroline Tref se forme avec Willie Guillaume, David Louwerse, Philippe Bary, avant d'être admise au Conservatoire Royal de musique de Bruxelles dans la classe de Marie Hallynck. Son cursus se termine par l'obtention d'un master de violoncelle avec distinction. Caroline bénéficie également des conseils de Marcio Carneiro, Xavier Gagnepain, François Guye, Roland Pidoux.
La musique de chambre occupe une place de choix dans sa carrière. Elle est guidée par Muhiddin Demiriz pour le répertoire avec piano et Guy Danel pour le quatuor à cordes.
Caroline joue souvent en duo de violoncelles, en sonate avec orgue, en trio à cordes, quatuor à cordes, trio avec piano.
Depuis 2009, elle est invitée au festival Offenbach d'Etretat, au festival Concert en nos villages à Poitiers, au festival les Nocturnes de la cathédrale de Rouen, au festival de musique de fort de France, au festival Ault en musique, aux journées musicales de Dieulefit, aux festivals Le goût des autres et Terres de paroles.
En 2015, Caroline commence une collaboration avec la compagnie havraise Akté. A l'affiche avec les acteurs Anne-Sophie Pauchet et Vincent Fouquet, le spectacle Correspondance mêle voix et violoncelle sur les lettres de George Sand et Gustave Flaubert.